Vous êtes ici : Accueil > Randonnées > Alpes 2001 > J03 : Refuge de Bonavau - Eglise Notre Dame
Publié : 6 avril 2010

J03 : Refuge de Bonavau - Eglise Notre Dame

La journée Marathon, 35km pour rattraper les jours précédents. La Cabane de Bostan est un endroit exceptionnel.

Durée 8h30 Météo Soleil, nuages
Dénivelé + 1300 m Température 19°
Dénivelé - 2000 m Lacs général ***
Date 9/7/2001 Lacs nageables ***


Départ à 8h. Montée vers « sous la dent », alpestre, fleuri, chouette. Puis descente vers Barme où on téléphone à Gins à l’hôpital de Martigny. 2h30 d’opération pour mettre 2 broches dans sa jambe droite doublement fracturée (au-dessous du genou et au-dessus de la cheville). Rapatriement prévu vers Bruxelles mercredi !

 

Ensuite, début de la montée, lente puis à pic par un petit chemin superbe avant d’attaquer une longue série de chaînes (Pas de la Bide) avec un passage ultra-étroit (voir photo) entre 2 rochers où il faut enlever le sac et le pousser devant soi tant bien que mal !

 

Très beau mais délicat. En permanence au bord du gouffre. Enfin, montée toute dans la névé (merci le piolet !) vers le Col de Bostan (Bossetan).
Montée vers le Col de Bostan

Juste avant le Col, on rencontre un couple d’alpinistes à la cabane de Bostan. Lui anglais, elle nivelloise habitant depuis 6 ans en Angleterre (Lancaster). On apprendra bien plus tard que c’était sans doute la meilleure amie de Ragui. Ils viennent de terminer une ascension et nous font observer 5 chamois aux jumelles.

Cette cabane de Bostan est vraiment nichée dans un cadre magnifique, désert, sauvage, poste d’observation sublime, hélas voilé pour le moment. Quelques lits dans la cabane, à retenir.

Ensuite le Col de Bostan (frontière) et descente rapide vers Tornay, car la Vogealle est dangereuse et complètement enneigée. Lacs des Verdrets pas très alléchants. Picnic et mini-sieste au refuge Bostan-Tornay (1700m). Ensuite, début de la très longue descente vers Samoens. Il fait de plus en plus chaud et beau. Ravitaillement Maestro à Samoens. Ainsi que boulangerie (Pains de la sorcière, aux orties) et Petit Casino. A la recherche d’un bivouac, nous longeons le Giffre vers Sixt-Fer-à-Cheval et nous arrêtons à côté de l’Eglise Notre-Dame (700m). Souper frais, il fait bon, bon site de bivouac au bord de la rivière sur les feuilles mortes qui font un bon matelas. Dodo vers 21:45