Vous êtes ici : Accueil > Randonnées > Queyras 2003 > J05 : Les Fonds de Cervière - Le Roux
Publié : 8 avril 2010

J05 : Les Fonds de Cervière - Le Roux

Etape agréable, longue crête avant d’arriver en Italie. Pluie après le Col de Thures, découverte de la Fondue Queyrasienne le soir avant bivouac au Cimetière du Roux. 

Durée   Météo Soleil, pluie
Dénivelé +   Température 18°C
Dénivelé -   Lacs général  
Date 9/7/2003 Lacs nageables  


Petit-déjeuner au gîte à 7:30. Plein de Corn-Flakes, jus d’orange, thé, lait, café, tartines beurre et confitures. C’est dingue ! A 8:40 nous nous mettons en route vers le Pic Malrif. CHR en super forme arrive au Col en 1h35 pour les 800m de dénivelé positif d’une agréable montée que tout le monde trouvera aisée. Poursuivons vers le Pic Malrif puis lentement vers le Col de rasis le long des parois du Grand Glaiza.
A 2828m, pile sous le Col de Rasis, nous arrêtons pour picniquer à un lac qui est beaucoup plus beau qu’on ne l’aurait pensé. Il fait froid, le lac a 12° mais CHR et STF s’y baignent et nagent brièvement. Après le repas (flûte des Fonds et Ementhal/Saucison du Planet), repartons vers le Col Rasis où nous passons pour la première fois en Italie.
Poursuivons jusqu’au Col de Thures où nous repassons en France. Au col, la vue du côté italien est sinistre, longue vallée qui n’inspire personne. Descendons de 2790m à 1760m accompagnés d’un couple de provençaux âgés d’une 70aine d’années. Madame gambade en baskets de marins sans bâtons (elle n’aime pas ça) et en agitant bras, épaules et fesses pour assurer sa tenue de route. Elle dit que c’est efficace et économique pour les genoux. Son mari avec canne n’est pas mal non plus mais sa spécialité c’est plutôt les montées. 

Arrivée trempés au Roux car il a plu pendant la descente. Il est 16:30. STF part à Abriès à pied pendant que les autres investissent le gîte Cassu, chez Dominique et Pierre. Testons l’hydromel, sorte de pineau dilué dans l’eau, bêêêk.

Il cesse de pleuvoir, allons repérer un endroit pour le bivouac et demandons à un agriculteur si nous pouvons planter les tentes à côté du cimetière. Pas de problème. De retour au Cassu, apprenons que la patrone part en courses à Abriès et lui demandons de récupérer STF si elle le voit. 1/2h plus tard, Dominique revient avec STF qui venait de quitter le Spar. Papotons brièvement avec un couple de namurois qui randonne 3 jours dans le coin. A 19:30, le souper commence. Potage au lard puis la spécialité de la maison : la Fondue Queyrasienne, c-à-d un coulis de tomates, herbes fraîches de Provence, poivrons et 3 fromages (Chaume, Emmenthal, Beaufort). Miam. Tellement sublime que notre table se distingue en reprenant une demi casserolle. Ensuite, salade verte et romaine avec bonne vinaigrette. Comme dessert, tarte aux pêches et coco. Après le souper, partage des courses Spar puis rejoignons le cimetière pour une bonne nuit. Il fait doux (6° fin de nuit).