Vous êtes ici : Accueil > Randonnées > Queyras 2003 > J07 : Pian della Crosennetta (2160m) - Rifugio Granero
Publié : 8 avril 2010

J07 : Pian della Crosennetta (2160m) - Rifugio Granero

Très belle et longue corniche italienne à l’Est du Col d’Urine. Agréable cascade dans la montée de Granero. Discussions avec gérante et souper fantastique. 

Durée   Météo Soleil
Dénivelé +   Température 24°C
Dénivelé -   Lacs général  
Date 11/7/2003 Lacs nageables  


 

Départ 8.20, CHR est mieux. Magnifique vue sur le décor entourant notre bivouac. Descendons jusqu’au plat. Pancarte indiquant "Col Content". La gérante du Rifugio Granero nous expliquera que Content est un mot en patois turinois qui signifie "contento", tout simplement.
Ensuite, montée raide dans une sorte de jungle de végétation diverse et luxuriante due probablement à l’humidité des sources du Pô. Ensuite, sorte de longue corniche très verte et arborée, belle, agréable, déserte une fois de plus qui finit par rejoindre un torrent longé par un chemin qui mène au Col d’Urine. Ensuite, descente sans intérêt jusqu’à Jervis qui se trouve le long d’une route carrossable.
Après avoir fait le plein en eau, marchons 4km jusqu’au bout de la
route puis nous élevons par le chemin de droite. Les deux chemins qui mènent au Rifugio Granero fusionnent sur le plat avant la montée finale au refuge. la montée est d’abord sévère et il fait très chaud. Au point d’altitude 1982m, nous arrêtons devant un sublimissime torrent. Attaqués par les taons, nous dépêchons de nous baigner dans la cascade. Après la douche, rasage et lessive. Yeeeh. Profitons de l’endroit pour faire une pause dîner. Puis continuons tout propre et sentant bon le savon, à notre aise jusqu’au refuge.

Accueil sympa, confirmons notre réservation de deux cene pour ce soir. Petit tour de repérage, lac très froid. Remontons au bord du petit étang faisant face au refuge. A part les moustiques (zanzare), le coin est bien, le terrain herbeux à souhait. Mettons les deux bâtons de rando en croix pour dissuader les deux chevaux du refuge de venir déchirer la tente et rejoignons la salle à manger où une dizaine de randonneurs sont déjà en train de se régaler. Cela fait peu de monde mais d’après la gérante, la saison commence surtout début août pour les Italiens. Sur la table, panchetta et cuori di carcioffi ! Sublimement bon, accompagnés de pain blanc et grissini. Dans les gîtes italiens, on peut choisir de prendre tout le repas -comme nous- ou bien seulement la minestra. Arrive la fameuse minestra, pleine de légumes variés et de lardons, chaude, délicieuse avec du pain. Miam... Ensuite, alors que STF s’attend à un monceau de pâtes, ce sont des tranches de porc, de la purée et le jus de viande comme sauce. Très bon. Crème au chocolat/caramel comme dessert et nous sommes archi-repus. Rafistolons un jeu d’échecs en complétant les pièces manquantes et démarrons une partie débridée et non académique que STF finira par remporter. Dodo 22:00, minimum 6°C cette nuit.