Vous êtes ici : Accueil > Randonnées > Queyras 2003 > J15 : Cabane des Houerts - Bergerie Andrevez
Publié : 8 avril 2010

J15 : Cabane des Houerts - Bergerie Andrevez

Etape de nouveau magnifique avec des tas de lacs et des vues merveilleuses. Le temps est réellement exceptionnel. 

Durée   Météo Soleil
Dénivelé +   Température 25°C
Dénivelé -   Lacs général  
Date 18/7/2003 Lacs nageables  


Départ 7:45. Montée agréable jusqu’à la bifurcation vers le Lac Vert, superbement engoncé au pied du Pic des Houerts. L’endroit est magnifique, désert à cette heure. Le lac est bon, 14°C et nous nageons. Ensuite, remontée vers le Col des Houerts d’où apparaît une très belle vue sur les Ecrins enneigés, pareille à celle du premier jour, lorsque nous avons démarré de Guillestre. Laissons les sacs et grimpons facilement jusqu’à la Pointe des Escrins (3038m), d’où la vue est très belle mais moins impressionnante que de la Tête de la Fréma car le côté Nord-Est est bouché par les Pics de la Font-Sancte. Beau spectacle néanmoins. Au col, croisons quelques randonneurs à la journée. Descendons par un bon sentier dans la réserve naturelle d’Escreins. Picniquons au bord du torrent à 2100m. Sieste, mini-lessive pour CHR. Quittons à 14:30, soleil très chaud. Micropurons 2l d’eau au torrent. 


A 1900m, juste avant la Cabane des Chalances, prenons l’embranchement sur la droite vers le Vallon Claus. Il s’agit d’un très beau sentier qui après quelques lacets pentus dans les bois, devient très abrupte avec des aménagements malins dans la roche : mains courantes chaînées et utiles, marches métalliques. Aucune difficulté. La montée est raide mais très belle, il n’y a de nouveau personne. Nous buvons beaucoup sous ce soleil pesant. Hereusement, la température baisse un petit peu tandis qu’on s’élève et une petite brise agréable souffle. Après un court faux-plat à hauteur d’un lac à sec, le chemin redevient fort pentu. 
Peu avant le col, croisons un couple de Namurois, seuls êtres humains que nous verrons cet après-midi. Au Col de la Colette Verte (2900m), belle vue sur le lac miroir et Ceillac.

Ensuite, redescendons par un sentier dans la rocaille à flanc de falaise. Impressionnant mais pas franchement délicat et arrivons au Pas du Curé. Puis c’est la longue, très longue descente à la recherche d’un site de bivouac mais il n’y a aucune trace d’eau. Dépassons enfin la Bergerie d’Andrevez et découragés, sommes prêts à descendre jusqu’à l’Ubac à travers toute la forêt. C’est alors que nous découvrons une toute petite source d’eau glacée à 3°C sortant de la montagne ! A 20m, quelques pelouses au pied de grands rochers. Yeeeh ! 18:15, nous installons et voyons passer devant la tente 1000 brebis. Papotons avec le berger causant qui attent impatiemment qu’il pleuve depuis 5 semaines ! Ses bêtes ont de moins en moins de bonne herbe à brouter. N’a pas de pastous pour son troupeau, juste un chien type zinneke du nom de "bonhomme" et un âne. Souper : riz blanc cuisson express, soupe pistou. Promenade digestive direction forêt et retour au bivouac. Il fait splendide, 10°C et STF dort à la belle étoile. Magnifiques étoiles et 5°C la nuit.