Vous êtes ici : Accueil > Randonnées > Mercantour 2005 > J07 : Refuge Rabuons - San Bernolfo
Publié : 8 avril 2010

J07 : Refuge Rabuons - San Bernolfo

 

Durée 6h30 Météo Nuages / dégagé
Dénivelé +   Température 10° puis 24°C
Dénivelé -   Lacs général  
Date 22/7/2005 Lacs nageables  


Lever 6:15, départ à 8:00 à 8 : nous 4, nos co-randonneurs vers Ischiator et le Massif Central. Au pluviomètre du Lac Rabuons, prenons congé de François et Martine. Rejoignons dans une caillasse relativement stabilisée la base de la montée de l’Ischiator.
Commençons à grimper sérieusement en hors-piste correct. A mi-hauteur, la grosse caillasse devient moins stabilisée et un peu plus délicate. Supportable néanmoins. Après un passage quasi vertical sur un rocher où les mains sont bienvenues, nous parvenons à un dernier faux-plat facile qui mène au Col de l’Ischiator. Il fait glacial et nous reprenons rapidement la route en Italie, en descendant toujours dans la caillasse par un chemin délicat, souvent glissant et peu stabilisé.

Après le Lago Ischiator Superiore, CHR coupe en prenant une belle portion de névé sur le derrière ce qui le mène rapidement au Lago Ischiator Mezzo où nous faisons une pause méritée en observant un groupe de jeunes ados italiens dont 3 inconscients sont allés se juchés au-dessus du lac sur un névé pentu et hurlent des injures au reste du groupe avec peu de réaction de la monitrice. Elle répondra d’ailleurs à STF que ce sont des enfants et que vous comprenez que blablabla… Triste. Continuons jusqu’au Lago Inferiore (10°) sous le refuge de Migliorero. Pendant que STF fait une rapide trempette, CHR se rase ! Repas lyo et sieste.

Sieste au Lago Ischiator di Mezzo
Rifugio Migliorero


Repartons à 14:00 à l’assaut du Passo Laroussa par un chemin correct. Il n’y a personne sauf un couple de chamois qui traverse le chemin devant nous, descendant vers la vallée. Arrivons rapidement au Passo Laroussa puis commence une longue descente vers San Bernolfo, la plupart du temps pénible dans la caillasse glissante puis sur des gros blocs et enfin un chemin très pentu jusqu’aux champs sur les hauteurs de San Bernolfo.

Nous traversons les hautes herbes en hors-piste ayant rapidement perdu le chemin.CHR semble enfin en forme standard. Arrivée à 17:00.

 

Après avoir réservé les soupers au refuge de Sabarnouï, le garçon du refuge nous dit que le mieux pour nous serait de camper près de la passerelle qui surplombe le Rivo di Corborant. Nous installons les tentes sur une pelouse assez régulière entre le petit parking de la passerelle et la rivière.

Après s’être lavés et changés, nous partons pour le refuge à l’intérieur original, rustique et agréable. Optons pour le Pasto Gastronomico qui nous laissera le plus fabuleux souvenir gastronomique de tous nos repas pris en refuge dans toutes ces années de randos. 

- Anti-Pasti d’abord :
o Saucissons
o Formaggio di capra con la capa di salsa di pomodori e peperoncini
o Anchois au pistou
o Omelette avec oignons vinaigrés incorporés
o Escargots sauce tomate

- Linguine bolognese
- Stingo d’agnello con castagne
- Gorgonzola sublimissime
- Gateau à l’orange pour STF et Bonet (?) càd flan au chocolat avec pépites d’amandes pour les autres

Complètement repu, nous regagnons le campement le pas ultra-lourd. CHR repart faire une promenade digestive à la frontale. Dodo 23:00. Fin de 3 jours de douleurs au tendon d’Achille pour CHR.